Browsing: À la Une

Crise à l’UDPS : Tombé en disgrâce, Kabuya brandit sa qualité de président ad-interim du parti et exhorte les combattants à l’unité

Par Ghislain MADUALI
Rédaction :+243818143137
ACTUNGOLO TV HD

En référence à la Résolution n°01/UDPS/CON-EXTRA/23 adoptée lors du Congrès Extraordinaire du 26 août 2023, Augustin Kabuya, Secrétaire Général faisant fonction de Président intérimaire de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), a publié un communiqué exhortant tous les membres du parti à rester unis et vigilants en cette période critique de l’histoire de la nation.

Kabuya a insisté sur l’importance de la cohésion et du soutien envers le Chef de l’État dans la lutte contre l’agression et l’occupation de l’Est du pays par l’armée rwandaise et ses alliés du M23. Il a souligné que, dans cette période cruciale, l’unité du parti est essentielle pour surmonter les défis auxquels la nation est confrontée.

*Appel au Calme et à la Solidarité*

La direction du Parti a mis l’accent sur la nécessité du calme, de la sérénité et de l’unité parmi ses membres. Dans son communiqué, Kabuya a exhorté la base du Parti à apporter un soutien inconditionnel aux efforts du gouvernement pour défendre l’intégrité territoriale et maintenir la stabilité du régime.

*Respect des Textes et Vigilance*

En rappelant l’importance de respecter les textes fondateurs de l’UDPS, Augustin Kabuya a souligné que ces textes sont le patrimoine commun du Parti. Il a également averti contre les tentatives de déstabilisation orchestrées par les ennemis du Parti, appelant à une vigilance accrue de la part de tous les combattants.

En Conclusion, le communiqué de l’UDPS, signé par Augustin Kabuya, réaffirme la détermination du Parti à se tenir aux côtés du Chef de l’État et à œuvrer pour la paix et l’unité nationale. En cette période de défis, l’appel à l’unité et à la vigilance résonne comme un rappel crucial de l’engagement collectif nécessaire pour surmonter les obstacles actuels.

Maï-Ndombe : Les meubles de la résidence du Gouverneur clandestinement emportés par Rita Bola

Par : Osée Ngolo
Rédaction : +243818143137
ACTU NGOLO TV HD

Le Gouverneur sortant de la province de Maï-Ndombe, Rita Bola, a quitté Inongo ce mercredi 17 juillet 2024 à bord d’un avion d’Air Kasaï, malgré l’interdiction de quitter la ville émise par l’Assemblée provinciale. Celle-ci avait officiellement saisi la direction générale de migration de Maï-Ndombe pour empêcher son départ.

*Départ controversé*

Lors de son départ, une situation alarmante a été constatée : Rita Bola a emporté tous les meubles de la résidence officielle du Gouverneur. Parmi les biens déplacés, on compte des chaises, tables, armoires, lits, et bien d’autres objets. La maison est désormais totalement vide, laissant la population et les autorités locales dans la stupéfaction.

*Implications et réactions*

Cette action a suscité de vives réactions parmi les habitants de la province et les membres de l’Assemblée provinciale. Plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer ce qu’ils considèrent comme un acte de pillage des biens publics. « C’est un scandale sans précédent dans l’histoire de notre province, » a déclaré un député provincial sous couvert d’anonymat.

*Enquête en cours*

Selon des sources fiables, le Gouverneur Rita Bola envisage également de s’approprier le véhicule officiel, acquis avec les fonds de la province, sous prétexte qu’il lui appartiendrait. Les services de sécurité de la province de Maï-Ndombe sont désormais chargés de mener des enquêtes pour retrouver ces meubles et éclaircir cette situation. Un comité spécial a été formé pour suivre de près cette affaire et garantir que les biens publics soient restitués.

*Contexte politique*

Ce départ tumultueux s’inscrit dans un contexte politique tendu en Maï-Ndombe. Rita Bola, qui a été au centre de plusieurs controverses durant son mandat, fait face à des accusations de mauvaise gestion et de détournement de fonds publics. Son départ précipité et les circonstances entourant le déménagement des meubles ajoutent une nouvelle couche de complexité à la situation politique de la province.

*Appel à la transparence*

Les citoyens et les leaders d’opinion appellent à une transparence totale dans cette affaire. « Il est essentiel que justice soit rendue et que tous les responsables de cet acte soient traduits en justice, » a déclaré un activiste de la société civile.

La population de Maï-Ndombe attend avec impatience les résultats de l’enquête et espère que cette affaire servira de leçon pour les futurs dirigeants de la province.

Maï-Ndombe : La Gouverneure sortante Rita Bola Dula s’échappe de la remise et reprise et s’éclipse en exil en Belgique afin d’éviter les poursuites judiciaires

Par : SBM
Rédaction : +243818143137
ACTU NGOLO TV HD

La Gouverneure sortante de la province du Maï-Ndombe Madame Rita Bola Dula voyage ce mercredi, 17 Juillet 2024 pour Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo malgré l’interdiction par l’Assemblée Provinciale du Maï-Ndombe. Selon nos sources, l’ancienne patronne du Gouvernement Provincial du Maï-Ndombe a préféré quitter la Province qu’elle dirigeait avant la cérémonie officielle et civilisée de la remise et reprise entre elle et le nouveau locataire du Gouvernorat du Maï-Ndombe de peur de se faire l’objet des poursuites judiciaires suite au pillage des derniers publics appartenant à la Province du Maï-Ndombe qu’elle organisé lors qu’elle était à la commande du Gouvernement Provincial du Maï-Ndombe.

 » Parmi les biens pillés par cette dernière l’on peut cité : les fonds des partenaires dont Era Congo, les fonds de l’examen d’État, de la dissertation, du tenasosp collectés dont la chaîne de dépenses semblent ne pas respecter la loi de finances publiques sans oublier l’incendie du bâtiment administratif du bureau de la Direction Provinciale de la Direction Générale des Recettes du Maï-Ndombe « DGRM » où une franche de la population veut voir celle-ci être déféré devant les Cour et Tribunaux afin de justifier ces écarts de sa gestion car son voyage de Kinshasa n’est qu’une fuite en avant afin de s’exiler en Belgique pour effacer les traces  » nous renseignent ces sources.

En les en croire : Hors ces fonds, l’on peut énumérés les engins dotés à la Province où cette dernière les fait déclassé pour son propre profit où d’ailleurs en ces jours deux tracteurs se trouvant au chef lieu de la commune rurale de Nioki et un canon rapide se trouvant présentement à Inongo veulent une direction que seule madame Rita Bola Dula connait. Ces sources signalent que la Gouverneure sortante Rita Bola Dula a tout laisser entre les mains de son intérimaire le Ministre Provincial de l’environnement afin celui-ci assure l’intérim toute en expédiant les affaires courantes jusqu’à la cérémonie de la remise et reprise.

Pour rappel, dans son passif, l’ex cheffe de l’Exécutif Provincial du Maï-Ndombe n’a semé que des conflits notamment : l’arrestation de plusieurs jeunes dont le journaliste d’investigation Blaise Mabala Mufu qui d’ailleurs l’avait vaincu à la justice, l’ancien Ministre Provincial de la Jeunesse Djoli Mputu Bomeme et ses consorts sans oublier la retenue à la source de salaires de ces collaborateurs pendant plusieurs mois ente autres son Vice Gouverneur Me Jack’s Mbombaka Bokoso et son cabinet, le Secrétaire Exécutif Provincial du Gouvernement Provincial du Maï-Ndombe Stéphane Ikoko, son directeur de cabinet Vassillou Lokaw dont la liste ne pas exhaustive.

Il sied de préciser que les autorités du Gouvernement Central sont appelées de s’impliquer davantage sur cette affaire afin que la Gouverneure sortante du Maï-Ndombe Rita Bola Dula soit traîné devant la justice afin que le Maï-Ndombe soit rétabli dans ces droits car la gestion de cette dernière constitue un manque à gagner pour les Maï-Ndombiens et Maï-Ndombiennes.

Maï-Ndombe : La DGM boude à obtempérer à la décision de l’Assemblée Provinciale sur l’interdiction de sortir de la ville d’Inongo de la Gouverneure sortante Rita Bola Dula
( Document )

Par. : SBM
Rédaction : +243818143137
ACTU NGOLO TV HD

La collaboration ne va plus beau fixe ces derniers jours entre l’Assemblée Provinciale et le Gouvernement Provincial du Maï-Ndombe. Donc, le divorce est non loin de se consommer entre ces deux grandes Institutions Provinciales.

Dans une lettre adressée à la Direction Générale de Migration ( DGM ), Direction Provinciale du Maï-Ndombe, le bureau de l’Assemblée Provinciale du Maï-Ndombe par le biais de son Vice Président David Bisaka Kezeza avait instruit au patron Provincial de la DGM de veiller à ce que la Gouverneure sortante du Maï-Ndombe Rita Bola Dula ne quitte pas la ville d’Inongo chef lieu des institutions Provinciales jusqu’à nouvel ordre.

En réaction, la Direction Provinciale de la Direction Générale de Migration du Maï-Ndombe via son Directeur Provincial ai Pascal Mutsindu Matandiko vient de renoncer à l’instruction de la première Institution Politique Provinciale en refusant d’obtempérer à sa décision.

Dans sa correspondance d’accusé de réception du Lundi, 15 Juillet 2024 dont la copie est exploitée par ACTU NGOLO TV HD, la direction de la DGM Maï-Ndombe tient à informer à l’Assemblée Provinciale du Maï-Ndombe qu’une telle mesure de haute portée politico-sécuritaire est soumise au respect strict de la procédure relative à l’exécution sur le territoire national des interdictions de sorties et / où d’entrées.

Par ailleurs, la Direction Provinciale de la DGM Maï-Ndombe souligne que tenant compte de la spécificité de leur service fortement hiérarchisé et de la particularité de leurs missions, seul leur Directeur Général peut les instruire pour exécuter une telle mesure visant à restreindre le mouvement de la Gouverneure encore en fonction et non l’Assemblée Provinciale.

Ainsi, sauf avis contraire de leur haute hiérarchie, Madame la Gouverneure est libre de tout mouvement jusqu’à nouvel ordre, conclu le Directeur Provincial ad intérim de la DGM Maï-Ndombe.

Pour rappel, la Gouverneure sortante du Maï-Ndombe Rita Bola Dula a été interdite de sortir où de quitter la ville d’Inongo le siège des institutions Provinciales jusqu’à nouvel ordre par l’Assemblée Provinciale afin de répondre à la question écrite lui adressée par le Député Provincial et Vice Président de l’Assemblée Provinciale du Maï-Ndombe David Bisaka Kezeza où cet élu ainsi que les représentants du peuple Maï-Ndombiens veulent avoir les éclairages sur l’utilisation des fonds collectés par l’exécutif de cette entité notamment de partenaires dont Era Congo sur la vente des crédits carbone, de la hors session ( dissertation ), de la session ordinaire ( examen d’État ) du test national de sélection et d’orientation scolaire et professionnelle ( tenasosp ) et tant d’autres.