Browsing: À la Une

Religion : un Stade des Martyrs bondé pour la 26ème célébration de la Sainte Cène de l’Église Liboba Na Nzambe

Par Ghislain MADUALI
Rédaction :+243818143137
ACTUNGOLO TV

Sans publicité ni battage médiatique, l’Église « Liloba Na Nzambe » a une nouvelle fois gagné son pari ce dimanche, celui de la vingt-sixième (26e) édition de la commémoration de la Sainte cène dans l’enceinte du mythique Stade des Martyrs d’une capacité de 80 000 places assises.

Ces qualificatifs se justifient dans la mesure où la bâtisse chinoise a toujours été considérée, à juste titre, comme l’unité de mesure de la popularité de groupes, d’associations aussi politiques que culturelles. Cette église chrétienne dirigée par le prophète Dominique Khonde Mpolo, dans le cadre de cet événement annuel, a réussi à rassembler près de 140 000 fidèles.

Cette 26ème édition de la Sainte cène de l’Église de Liloba na Nzambe restera gravée dans la mémoire collective comme un moment de foi et de dévotion sans précédent. L’Église a rassemblé des fidèles de quatre coins du pays, et même de l’étranger. Un afflux qui témoigne de la popularité croissante de cette église.

La Sainte cène, qui est un moment de communion et de partage pour les fidèles, a été marquée par des prières ferventes, des chants de louange et des sermons inspirants.

L’occasion faisant le larron, le Prophète Khonde n’a pas manqué à délivrer un message aux fidèles de l’église : « Restez fermes dans la foi et continuez à vivre selon les enseignements de l’Église Liloba Na Nzambe (…) ».

Il convient de souligner que l’activité a également été caractérisée par les témoignages des fidèles qui ont expérimenté la puissance de Dieu à travers son serviteur. Les fidèles attendent avec impatience les prochaines éditions, espérant continuer à vivre des moments de communion et de bénédiction sous la direction inspirée du prophète Dominique Khonde.

L’Église Liloba na Nzambe se distingue par la pratique du véganisme, les fidèles s’abstiennent à la consommation de viandes conformément aux préceptes de leur foi.

Gouvernements provinciaux : Les premiers actes de Daniel Bumba et Jacques Kyabula violent l’article 198 alinéa 5 de la Constitution

Par Ghislain MADUALI
Rédaction:+243818143137
ACTUNGOLO TV

Les ministres provinciaux sont nommés au sein ou en dehors de l’assemblée provinciale dit la constitution et doit respecter un principe quant à sa taille.

Ce jeudi 04 juillet, ACTUNGOLO.COM s’est penché sur les récentes nominations respectives au sein des équipes gouvernementales de deux gouverneurs notamment celui de Kinshasa et du Haut-Katanga qui ont dérogé à la règle.

Les gouverneurs de Kinshasa, Daniel Bumba, et du Haut-Katanga, Jacques Kyabula, ont récemment avec les publications de leurs gouvernements suscité une controverse en violant l’article 198 alinéa 5 de la Constitution, qui stipule : « Le nombre de ministres provinciaux ne peut dépasser dix ».

Cependant, les deux gouverneurs issus de l’Union Sacrée ont dévoilé leurs équipes gouvernementales respectives, comprenant chacun 10 ministres et 10 commissaires généraux, dépassant ainsi la limite constitutionnelle.

*Rappel à l’ordre*

Lundi dernier, Daniel Bumba et Jacques Kyabula ont été rapidement rappelés à l’ordre par le Vice-Premier Ministre de l’Intérieur, Jacquemin Shabani, qui a demandé de surseoir la présentation de leurs programmes de gouvernement devant les assemblées provinciales du Haut-Katanga et de Kinshasa.

*Sont-ils réellement entourés de conseillers juridiques ?*

Ce premier faux pas a soulevé des questions au sein de l’opinion publique quant à savoir si les deux chefs de l’exécutif provincial sont entourés de conseillers juridiques compétents ou s’ils ont simplement commis une erreur de jugement.

*Bras de fer ou réajustement des équipes gouvernementales*

Il reste à voir si les Gouverneurs Daniel Bumba et Jacques Kyabula vont obtempérer aux instructions du VPM Shabani et réajuster la taille de leurs gouvernements conformément à la Constitution, ou s’ils vont ignorer ces directives.

Affaire à suivre !

RDC: 25 éléments des FARDC condamnés à la peine de mort pour fuite devant l’ennemi

Par Rose Makengo
Rédaction : +243818143137
ACTU NGOLO TV HD

Le Tribunal militaire de garnison de Butembo, au Nord-Kivu, a condamné mercredi 3 juillet 2024 à la peine de mort 25 éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) pour fuite devant l’ennemi, violation des consignes, dissipation de munitions de guerre et vol.

Selon le porte-parole militaire des opérations front nord, ces militaires condamnés ont été arrêtés alors que les opérations dirigées par le Général-major Chiko Tshitambwe se poursuivaient contre les rebelles du M23 et les Forces de Défense du Rwanda (RDF).

« C’est dans la soirée de mercredi que le président du Tribunal militaire de garnison de Butembo, siégeant en audience foraine au village d’Alimbongo, le capitaine-magistrat Byamungu Munamira, a condamné à 10 ans de servitude pénale principale deux soldats pour vol qualifié et 25 autres à la peine de mort pour dissipation de munitions de guerre, fuite devant l’ennemi, violation des consignes, et autres infractions », a indiqué le sous-lieutenant Mbuyi Kalonji.

Il sied de noter que le capitaine-magistrat Byamungu Munamira a également condamné 1 soldat à 10 ans de servitude pénale principale pour vol qualifié.